Franc succès pour le Salon jobs d’été et de l’emploi !

Des nouveautés et une fréquentation en hausse. Après le succès retentissant du Salon jobs d’été 2018, place à une nouvelle formule davantage productive. Le 20 mars dernier, de 13h30 à 18h, la Salle du Conseil Municipal a accueilli le Salon Jobs d’été et de l’emploi, conçu pour faciliter le contact entre les employeurs et les jeunes à la recherche d’un emploi saisonnier, d’un CDD, d’un CDI, d’un temps partiel ou complet.

Une affluence considérable

Cette nouvelle appellation a convaincu un grand nombre de jeunes demandeurs d’emploi, puisque 579 d’entre eux se sont rendus à l’événement (contre 499 l’année dernière). Cette mobilisation croissante a été globale. Alors que dix entreprises avaient fait le déplacement lors de la première édition, dix-huit sont venues conseiller les candidats cette fois-ci : Ikea, SNCF, Randstad, Atrp, Nicollin, Aurion, Free Pizza, Kangourou Kids, Bien vieillir, Yoopala, McDonald’s, Rgis, Son et Vidéo, Domidom, Nqt, Aps, Pôle Emploi et Mission Locale.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De nombreux services municipaux étaient également présents : Service vacances, Centre de loisirs, Aide à domicile, Service jeunesse, Entretien, Restauration scolaire, Interclasse, Champigny plage, Grand Paris et les Ressources Humaines, recensant toutes les offres disponibles en mairie.


Des modifications efficaces

Plusieurs innovations ont apporté une plus-value au Salon :
– En plus des emplois saisonniers, plusieurs offres en CDD ou CDI ont été proposées aux jeunes, suite à des demandes formulées par certains d’entre eux, à la recherche d’un contrat de longue durée.
– La classe ARCU (Accueil Relation Clients et Usagers) du lycée Langevin Wallon, spécialisée dans l’accueil et le conseil au public, a facilité la visite des jeunes, en les accueillant et en simplifiant la prise de contact avec les employeurs. Les élèves de cette classe, souvent sollicités par le service jeunesse lors de forums et salons, étaient en situation professionnelle, chargés de l’accompagnement des postulants mais également du suivi des partenaires. Ils ont tout simplement optimisé le déroulement de cet après-midi.

DSC_5118

– Autre nouveauté cette année, le stand « Relooking », visant le conseil en image pour donner (ou redonner) confiance aux candidats et leur apporter une certaine valorisation, une sécurité dans leur démarche vers les recruteurs. Cet espace a rendu les visiteurs plus sereins dans l’optique d’un entretien.

DSC_5128

 
Adapter l’offre à la demande

La multiplicité des offres, la pédagogie des représentants d’entreprises, les ordinateurs et imprimantes leur donnant la possibilité de peaufiner leur candidature… Les postulant(e)s ont fait part de leur contentement.


Un axe d’amélioration a été identifié : les offres proposées aux mineurs. A deux ou trois exceptions près, aucun stand n’a pu réellement satisfaire la demande des plus jeunes visiteurs, notamment celle de cet élève de première ES.


Toujours désireux de répondre convenablement aux besoins du public ciblé, Nassim Hamani, chargé de mission sur l’insertion et les projets jeunes au sein du service jeunesse de la Mairie, nous livre son ressenti sur ce dossier compliqué, au vu de la législation.


Cette remise en question perpétuelle et cette recherche d’innovation attestent d’une volonté indéniable : adapter efficacement les offres aux demandes exprimées par les jeunes. En plein rush, la tête pensante du projet Nassim Hamani songeait déjà aux éventuelles nouveautés de la prochaine édition.


Accompagné de l’élue chargée de la jeunesse Fily Keita-Gassama, le Maire Christian Fautré a effectué un tour des stands afin de saluer les partenaires, avant de prononcer une allocution clôturant l’événement.